Pour soutenir notre projet rendez vous sur le site https://www.microprojets.org/projets/jeunes-agriculteurs-du-menabe

______________________________________ 

Nazarena-France
....

une association à but humanitaire créée en 2005 (voir statuts)
un projet de développement agréé par le Gouvernement Malgache, le lancement depuis 2012 du Centre de Formation Professionnelle Agricole Nazarena d'Aboalimena (CFPANA) pour de jeunes agriculteurs déscolarisés.
une très ancienne implantation dans les villages de l'ouest et un partenariat étroit avec une association locale, Nazarena-Madagascar (malagasy)
des garanties de transparence et d'efficacité attestées par le soutien de l'Agence Micro Projets à notre programme "Jeunes Agriculteurs du Menabe" 2018-2020

 ... pour aider Madagascar
______________________________________

.: News :.

mission 2019 : notre prochaine mission est prévue pour septembre-octobre 2019. elle sera centrée sur la mise au point d'un nouveau modèle de fonctionnement destiné à donner de l'autonomie au CFPANA et assurer sa perennité. Le CFPANA est reconnu comme centre de formation agricole de référence pour le District de Belo /Ttsiribihina

mission 2018 : notre mission de 4 bénévoles s'est déroulée du 30 septembre au 16 novembre Elle a permis de faire le bilan de la première année de notre programme, de lancer le projet de "maison des femmes" et de clore notre programme de constructions.

L'assemblée générale de Nazarena-France s'est tenue le 22 septembre 2018 à Orsay. Le conseil d'administration a été renouvelé et Suzanne Chazan a été réélue en tant que présidente de Nazarena-france (voir procès-verbal)

Formaprod : Formaprod ( Programme de Formation professionnelle et d'Amélioration de la Productivité Agricole sous tutelle du ministère chargé de l'agriculture) vise à valoriser les métiers de l’agriculture par la formation agricole qualifiante des jeunes générations en vue d’augmenter significativement la productivité des exploitations agricoles familiales. Cet organisme aide prioritairement les centres de formation existants qui ont fait la preuve de leurs capacités et soutient le CFPANA

credit photo: S.Chazan © - CFPANA : les jeunes agriculteurs s'initient au compost - oct. 2016 -

L'Ouverture du Centre de Formation Professionnelle Agricole Nazarena à Aboalimena (CFPANA) est effective depuis octobre 2012- Cet établissement d'enseignement privé et sans écolage peut accueilir des promotions de 20 jeunes garçons et filles de la commune d'Aboalimena et des communes avoisinantes pour une formation de 3 ans. Il est possible d'y accueillir des élèves en internat.

Nazarena France est une ONG reconnue par le gouvernement de Madagascar. L'accord de siège confirmant ce statut signé en date du 10 juin 2015 a été renouvelé en date du 11 juin 2018. La nomination de M. Dera Haidaraly, directeur du CFPANA comme représentant de Nazarena-France à Madagascar a été renouvelée par le Conseil d'Administration en date du 22 septembre 2018

Centre de ressources en informatique à Belo : le centre de ressources est utilisé pour des cours d'informatique mais l'arrivée de serveurs Internet dans les hôtels ne justifie plus un accès du type cybercafé. Nous envisageons de créer une salle d'informatique pour les élèves du CFPANA à Aboalimena où nous avons déjà acquis plusieurs ordinateurs.

Une importante documentation technique (livres, DVD, plaquettes) a été rassemblée pour les élèves du CFPANA. Elle permettra de compléter les cours d'agriculture et d'élevage et de donner aux élèves une ouverture sur l'agrobiologie et le semis direct sur couverture végétale permanente ( SCV) technique agricole qui a déjà été expérimentée à Madagascar. Cette bibliothèque sera complétée et périodiquement remise à jour. Nous avons utilisé avec succès des DVD à orientation pédagogique pour l'agronomie en milieu tropical.

Les terres agricoles de Madagascar sont-elles menacées ? Si les projets, révélés par la presse internationale de cession à une société étrangère sous forme de baux emphytéotiques d'immenses superficies du territoire malgache semble aujourd'hui abandonné, d'autres projets d'exploitation pourraient menacer les terres agricoles du Menabe. L'exemple de l'exploitation de l'ilmenite dans la région de Fort Dauphin et ses conséquences environnementales et sociales catastrophiques, ainsi que celui du projet "Toliara Sands" qui menace la région de Tulear sont là pour le rappeler. L'exploitation du pétrole des gisements connus de Tsimiroro et Bemalonga à la limite Nord du Menabe présente des risques environnementaux importants, et le bénéfice escompté ne doit pas se faire au détriment des habitants de ces régions.

 

 

site remis à jour (mai 2019))

notre nom de domaine principal est désormais www.nazarena.eu

et notre adresse e-mail contact@nazarena.eu

 

EDITORIAL:

La première année du programme de développement triennal du Centre de Formation Professionnelle Agricole Nazarena à Aboalimena, s’est déroulée dans un contexte de tension sociale aggravée que nous avons perçu dès le mois d’octobre 2017. Si depuis les dernières élections le sentiment d’insécurité est moins présent, nous assistons à une dégradation du lien social au sein même du village qui a pour conséquence que nous ne pouvons plus recruter d’élèves alors même que les moyens pour les accueillir sont présents.

La crise de recrutement tant des élèves que des professeurs que nous rencontrons contraste avec l’augmentation de la notoriété du CFPANA et les nombreuses marques d’intérêt de la part des autorités régionales et nationales. Cette crise que d’autres centres de formation agricole rencontrent à Madagascar nous amène à infléchir le modèle que nous avions conçu à l’origine.

Le CFPANA est pour le village un centre de référence, un espace de gratuité, une oasis ouverte à tous, avec des bâtiments bien entretenus et entourés de fleurs, des allées plantées d’arbres qui tranchent avec l’aspect misérable du village. Centre régional de formation, il doit être également un modèle pour le développement d’une agriculture diversifiée et d’un petit élevage qui permette aux paysans de vivre de la terre et de prévenir les épisodes de quasi famine de la période de soudure. DE plus, vivant comme une ferme-école développant ses propres productions, le CFPANA assurera sa pérennité

Chaque année est différente et paraît une transition, tant la situation est changeante et imprévisible. Après 14 années d’effort, le bilan de notre association est largement positif et il est reconnu par la population. Profitons de ces trois années du projet « Jeunes Agriculteurs du Menabe » pour donner à l’entité Nazarena/CFPANA une réelle autonomie et à terme les moyens de son indépendance.

Merci à tous de votre soutien !

Suzanne Chazan, présidente

Nazarena-France  propose à ses membres et à ses partenaires d'aider concrètement et directement Madagascar, en agissant sur l'éducation, la santé,  l'économie locale, en s'appuyant sur les structures villageoises et toutes les formes de solidarité.
A l'échelle d'e la commune rurale d'Aboalimena, notre aide s'inscrira dans au moins trois des objectifs du développement durable:

Eliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, et promouvoir l’agriculture durable.

Permettre à tous de suivre une éducation de qualité dans des conditions d’équité.

Réaliser l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles

(Tongasoa ato amin'ny Fikambanana Nazarena Madagascar)

______________________________________ 

avec le soutien de :

 

______________________________________ 

« Misaotra anareo mpikambana ato amin’ny fikambanan’ny NAZARENA France izay manampy anay ahazainay ny teny frantsay izay teny ilain’ny firenanay ao amin’ny fifandraisana amin’ny any
ivelany »
«Merci à vous les membres de l’Association NAZARENA France
qui nous aidez à acquérir la connaissance de la langue française
qui nous est indispensable pour communiquer avec d’autres mondes .Merci beaucoup

Géraldine, 18 ans


Nazarena-France,
association loi de 1901 enregistrée à Montpellier sous le n°0343034655 - J.O. du 16 juillet 2005 - n°SIRET 753 166 859 00011

© - L'ensemble des ressources du site www.nazarena.org et ses photos sont couvertes par le droit de la propriété intellectuelle

Conception graphique : Patrick Diéudonné